Infos diverses

"Martignargues et la Guerre des Cévennes"


du 23 mai 2022 au 31 déc. 2022

La guerre des Cévennes (1702 - 1704)

La guerre des Cévennes ou encore appelée la guerre des Camisards est un conflit qui a eu lieu entre 1702 et 1704 opposant les troupes de Louis XIV et les protestants cévenols dans les Cévennes et le bas Languedoc. Ce conflit s’initie dans une révolte envers la politique anti protestante de Louis XIV. En effet, le 18 octobre 1685, ce dernier a signé l’Édit de Fontainebleau entraînant la révocation de l’Édit de Nantes précédemment signé par Henri IV en avril 1598 octroyant des libertés de cultes aux sujets protestants du royaume de France. Ainsi, les protestants, en plus de subir de lourdes restrictions quant à l’exercice de leur culte, subissent des persécutions, notamment par les dragonnades. Les dragons étaient des soldats royaux logeant chez les protestants et ayant tous les droits sur eux. Leur objectif était de les forcer à se convertir au catholicisme, permettant d’unir le royaume sous une même religion et de mettre un terme au protestantisme.

Le sud du royaume de France et notamment les Cévennes sont connus pour avoir eu sous le règne de Louis XIV une population à majorité protestante. De ce fait, avec les nouvelles restrictions à l’égard des protestants, certains sujets du royaume n'ont eu d’autres choix que de se convertir au catholicisme. Cependant, certains ont fait le choix de résister et de continuer à exercer leur culte en cachette des troupes royales. La guerre des Cévennes est donc aussi appelée la guerre des Camisards en raison de ce soulèvement protestant contre les armées de Louis XIV.

Ces jeunes hommes, pour la plupart artisans et paysans ayant un âge compris entre vingt et vingt-cinq ans, voulaient retrouver les libertés de cultes accordées par l'Édit de Nantes. Leur surnom de Camisard a été donné par Abraham Mazel, prophète et initiateur de la révolte, en référence aux chemises ou aux camisoles que les combattants portaient ou par rapport aux camisades, les attaques de nuit qu’ils menaient.

En ce qui concerne la commune de Martignargues, nous pouvons observer une stèle commémorative d’une victoire protestante sur les troupes royales le 14 mars 1704 sur la route menant à Saint-Étienne de l’Olm. Ce jour-là, Jean Cavalier et ses hommes ont mené une bataille à Martignargues après avoir été pourchassés depuis la commune de Saint-Chaptes. Au Devès, lieu de l'affrontement, mille cent camisards combattirent contre quatre cents soldats de Louis XIV et soixante dragons. Cette bataille s’est achevée par une victoire camisarde avec très peu de pertes du côté de Jean Cavalier. Cette victoire a eu un grand retentissement en entraînant le renvoi du commandant militaire du moment par Louis XIV pour le remplacer par un grand chef militaire, si ce n’est le meilleur.

La guerre des Cévennes s’est achevée en 1704, plus particulièrement entre les mois de septembre et octobre où la plupart des chefs camisards se sont rendus et ont obtenu l’autorisation de se réfugier en Suisse (où le protestantisme est toléré). Par la suite, quelques reprises du conflit ont eu lieu, mais l'exécution d’Abraham Mazel le 14 octobre 1710 à Montpellier, marque définitivement la fin du conflit et la victoire de Louis XIV sur ses sujets protestants. Ce conflit, en plus d’avoir ruiné un grand nombre de villages, a fait perdre la vie à quatorze mille personnes autant par les combats qui ont eu lieu que par les diverses exécutions.

"Thomas Chabrillat"

Fichier pdf